Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pourquoi est-il si difficile d’arrêter ?

Une des raisons est la nicotine qui rend fortement dépendant, tant physiquement que psychiquement. À chaque bouffée, la nicotine atteint le cerveau en quelques secondes et y agit à la fois de manière apaisante et revigorante.

En plus, avec le temps, on s’habitue à fumer dans sa vie quotidienne. C’est pourquoi il est souvent difficile d’arrêter.

Les meilleurs conseils

Cherchez une raison personnelle d’arrêter de fumer

Affichez de manière visible sur votre smartphone ou autre support, un symbole approprié, une image qui vous parle, et trouvez une phrase qui vous motive à chaque fois que vous aurez besoin de la consulter, comme :

« Je ne veux plus entendre parler de la clope, je veux reprendre ma liberté »

« Aujourd’hui, j’ai décidé de me séparer de toi, alors tu ne m’auras pas »

« Non je ne cèderai pas »

« Je ne décevrai pas mon fils/ma fille »

…/…

Fixez-vous une date de début

Inscrivez la date dans le calendrier et faites-en sorte de vous y tenir impérativement.

Établissez un plan d’action
  • Comment vous occuper les mains, la bouche et le mental dès que l’envie de fumer se fait sentir ?
  • Quels petits rituels pourraient sur le long terme remplacer vos habitudes avec la cigarette ?
  • Qu’est-ce qui vous fait du bien ?
Parlez de votre projet

Informez vos proches et faites appels à leur bienveillance si parfois vous êtes irritable.

Prenez la manière forte

Cessez complètement de fumer dès le premier jour et enfoncez le clou – ne lâchez rien !

Cela vous demandera moins d’énergie et d’efforts que de réduire progressivement votre consommation.

Créez-vous un environnement sans tabac

Avant le jour J, éliminez de votre logement tabac, cendriers, briquets et autres. Demandez également à votre entourage de ne plus vous proposer de cigarettes.

Recourez à une aide

Les substituts nicotiniques vendus en pharmacie ne présentent aucun risque d’accoutumance et atténuent les symptômes de sevrage. Par ailleurs, des médicaments délivrés sur ordonnance aident également.

Pensez-aussi à la cigarette électronique qui a fait ses preuves, et qui est 95% moins dangereuse que le tabac fumé.

Observez les non-fumeurs

Comment réagissent les non-fumeurs aux situations de stress ?

Comment sont-ils pendant les pauses, lors des temps d’attente ou juste après les repas ?

Observez-les et imitez-les.

Ne vous découragez pas en cas de rechute

Réaffirmez votre décision et essayez à nouveau.

Chaque nouvelle tentative vous apprend quelque chose et augmente vos chances de réussite.

Prenez le temps de noter vos habitudes

Le journal du fumeur vous aide à prendre conscience de vos habitudes de consommation de tabac et à identifier les situations à risque, c’est-à-dire les situations qui provoquent une envie de fumer.

Lorsque vous arrêtez de fumer, vous abandonnez ces habitudes de consommation de tabac et les remplacez par de nouvelles habitudes plus attrayantes.

Cela vous aidera à prévenir les échecs et les rechutes.

Des stratégies particulièrement utiles sont celles qui permettent de se changer les idées et de se concentrer sur de nouvelles habitudes

Changer vos habitudes en adoptant de nouvelles stratégies

Découvrez des stratégies que vous pouvez employer lorsque vous avez envie de fumer.

Souvent, fumer est lié à une habitude (boire un café, être au téléphone, attendre le bus, etc.).

Changer vos habitudes est un bon moyen d’éviter les situations à risque ou de résister à l’envie.

Le « craving » – l’envie irrépressible de fumer – ne dure souvent qu’une à trois minutes.

S’occuper pendant ce laps de temps est un bon moyen de résister à cette envie.

Prendre contact avec Tabac Info Service

Afin que vous puissiez découvrir la méthode de désaccoutumance qui vous convient le mieux, le site Tabac Info Service vous propose des entretiens de conseil. Des conseillers expérimentés vous aident à modifier votre comportement. Ils vous guident également pour que vous puissiez vous débarrasser progressivement de votre dépendance à la nicotine en utilisant le substituts (ou plusieurs) qui vous conviendra le mieux et qui atténuera l’état de manque.

 
RECHUTE : que faire?

L’essentiel d’abord : vous êtes toujours dans votre démarche d’arrêt du tabac.

Il y a déjà un grand nombre de cigarettes que vous n’avez pas fumées, c’est une performance non négligeable !

  • De quelles cigarettes avez-vous réussi à vous passer relativement facilement ?
  • Lesquelles étaient les plus difficiles ?

Consignez les circonstances de votre rechute pour l’analyser et en tirer les leçons essentielles.

Sur la base de cette analyse, envisagez d’autres mesures et adaptez les conseils qui vous ont été donnés pour arrêter.

  • Avez-vous refumé à cause de problèmes de poids ?
  • D’un coup de blues ?
  • De votre entourage ?

Tirez parti de cette crise : elle vous permet de mieux connaître votre comportement face à l’arrêt du tabac.

Tag(s) : #Conseils Sevrage, #Motivation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :